Témoignages d’étudiants

Léa, originaire de France

Étudiante en physiothérapie

Léa nous parle de son arrivée au Cégep de Chicoutimi:

« La première fois que je suis arrivée au cégep, j’étais très impressionnée par l’infrastructure. On n’a pas de bâtiments comme ça en France. C’est immense, on se dit qu’on va se perdre, il y a énormément de monde! Mais en fait c’est très bien réparti, c’est des petites classes, c’est très rassurant, il n’y a pas d’amphithéâtre de 200 personnes… »

 

J’apprécie grandement les méthodes d’enseignement québécoises qui nous poussent à être de plus en plus autonomes et débrouillards.

Fatoumata SOW, originaire du Mali

Étudiante en Techniques de comptabilité et de gestion

« Le Cégep de Sherbrooke est situé dans une ville étudiante. C’est un endroit assez tranquille, parfait pour me concentrer sur mes études. J’apprécie aussi les perspectives d’emploi qui s’offrent à moi à la fin de mes trois ans de formation. Au départ, mon arrivée à Sherbrooke a été un choc plutôt brutal. J’avais le mal du pays, j’étais nostalgique. Puis, après un certain temps, j’ai su m’adapter et je trouve mon expérience d’études et de vie vraiment enrichissante. J’apprécie grandement les méthodes d’enseignement québécoises qui nous poussent à être de plus en plus autonomes et débrouillards. Je regrette parfois de ne pas avoir profité plus de ma première année de séjour à Sherbrooke pour découvrir cette nouvelle culture québécoise et profiter pleinement de ce nouvel environnement. Je compte bien y remédier dans les prochaines années! Après mon DEC, je souhaite poursuivre mes études à l’université, obtenir mon diplôme d’expert-comptable et rentrer au Mali pour participer au développement de mon pays. »

Étudiants originaires du Cameroun: Narcisse, Willy, Louise, Ruth, Fabrice et Geneviève

Le Cégep de l’Abitibi-Témiscamingue accueille des étudiants internationaux, dont plusieurs en provenance du Cameroun. Découvrez ce qu’ils apprécient de leur cégep:

« Un des avantages [de ma formation], c’est les stages. Ça, j’ai vraiment aimé ça parce que tu fais une formation, après on t’amène sur le terrain. Tout ce que tu as appris en classe, tu le pratiques directement sur le terrain. On mélange les deux et je pense que c’est ce qui fait un bon technicien. » – Willy Arnaud Bayiga, étudiant en Technologie du génie civil

« Ici, c’est vraiment très paisible. Tu as le temps des faire tes affaires, (…) parce que la résidence est à deux minutes du cégep. » – Geneviève Marie Essomba, étudiante en Techniques de travail social

Janice, étudiante en Conseil en assurances et en services financiers

En tant que finissante, j’ai obtenu un emploi dans mon domaine d’études qui me permettra d’avoir une expérience de travail valable pour ensuite poursuivre à l’université.

Janice Allah, originaire de la Côte d’Ivoire

Étudiante en Conseil en assurances et en services financiers

« Je suis arrivée au Québec en 2015 en tant qu’étudiante étrangère. J’ai choisi le DEC en Conseil en assurances et en services financiers par rapport au taux de placement, aux habiletés requises ainsi qu’aux exigences du marché. L’une des choses qui m’a le plus marquée à mon arrivée au Québec c’est la gentillesse des gens et l’ouverture d’esprit. Il faut dire que les gens ont une envie réelle de venir en aide aux autres. C’est d’ailleurs ce qui a facilité mon intégration au Cégep de Lévis-Lauzon : les professeurs sont disponibles et l’administration a mis en place les ressources nécessaires pour m’accompagner dans mon parcours. En tant que finissante, j’ai obtenu un emploi dans mon domaine d’études qui me permettra d’avoir une expérience de travail valable pour ensuite poursuivre à l’université. »

 

 

 

 

Culturellement, ce séjour m’a donné la chance de découvrir un nouveau mode de vie, avec un mélange de cultures du monde entier et personnellement, partir tout seul vers l’inconnu m’a permis de me découvrir un peu plus.

Charles Nello, originaire de la France

Étudiant en génie industriel

« Je suis Charles NELLO, j’ai 19 ans. Je suis étudiant en génie mécanique et j’aimerais devenir ingénieur mécanique dans l’aéronautique ou l’aérospatial. Je suis ici à Montréal pour effectuer mon stage de deuxième année d’études supérieures. Je travaille au sein d’une entreprise dans le domaine de l’aéronautique dans le Montréal-Est.

Je me suis inscrit au Collège Ahuntsic afin de bénéficier du suivi d’un professeur du Collège pendant mon stage, et ce, grâce à un partenariat avec mon école en France. Je loge à la résidence du Collège et c’est en partie grâce à cette dernière que mon séjour se passe très bien. J’ai pu y rencontrer beaucoup d’étudiants et même un bon ami. L’ambiance à la résidence y est très conviviale.

Aimant voyager, j’ai toujours voulu partir faire mes études à l’étranger et j’ai toujours voulu venir visiter le Canada. C’est la raison pour laquelle je suis venu ici et je ne suis pas déçu de mon choix. Culturellement, ce séjour m’a donné la chance de découvrir un nouveau mode de vie, avec un mélange de cultures du monde entier et personnellement, partir tout seul vers l’inconnu m’a permis de me découvrir un peu plus. C’est une très bonne expérience que je recommande à tout étudiant ayant la possibilité de passer quelques mois ou années à étudier à l’étranger. »

Comme je souhaitais aussi étudier tout en pratiquant mon sport, le volleyball, j’ai décidé de m’inscrire au Cégep de Saint-Jérôme.

Théo Jean-Baptiste, originaire de la France

Étudiant en Arts, lettres et communication – option journalisme et communications

« Un ami à moi faisait partie de l’équipe de volleyball des Cheminots du Cégep de Saint-Jérôme. Comme je souhaitais aussi étudier tout en pratiquant mon sport, le volleyball, j’ai décidé de m’inscrire au Cégep de Saint-Jérôme.

À mon arrivée en août 2015, je me suis inscrit en Tremplin DEC, dans le but de faire mes cours de mise à niveau en sciences. J’ai ensuite été admis dans le programme Sciences de la nature où j’ai étudié pendant 1 session. J’aime beaucoup les sciences, mais je suis aussi passionné de littérature. J’ai donc réorienté mes études dans le programme préuniversitaire Arts, lettres et communication — option journalisme et communications. J’y étudie depuis l’automne 2016 dans le but d’obtenir mon DEC en mai 2018.

En plus du Sport-études, je suis rédacteur pour l’Étandard, la revue littéraire et artistique de mon cégep. Cette activité parascolaire est un bon moyen pour moi de vivre ma passion de l’écriture tout en étant entouré d’enseignants compétents et d’autres étudiants aussi passionnés que moi. D’ailleurs, plusieurs d’entre eux ont marqué mon passage au collège jusqu’à maintenant. J’apprécie vraiment l’approche pédagogique du système d’éducation québécois ainsi que la disponibilité des enseignants.

Lorsque j’aurai complété mon DEC, j’aimerais continuer ma formation en science politique ou en philosophie à l’université. Je ne suis pas encore certain si je vais continuer ici ou en France pour le moment.

Vivre au Québec me permet d’apprendre à mieux me connaître. Mon expérience est des plus positive et je suis heureux d’avoir fait le choix de venir y étudier! »

 

Mon conseil aux étudiants étrangers: essayez de vous impliquer le plus possible dans la vie étudiante.

Martin Belporo, originaire du Cameroun (à droite)

Finissant en techniques de l’informatique

Trois ans après son arrivée au cégep, Martin est aujourd’hui finissant! Entrevue avec un beauceron adoptif:

Aspect préféré du Cégep
« J’aime beaucoup la vie étudiante du Cégep . Il y a de nombreux spectacles et activités sportives. Je m’implique comme membre du comité technique. Je travaille en coulisses lors des spectacles comme les Mercredis-Étudiants et la finale locale de Cégeps en spectacle. Je contribue à ma façon aux succès des étudiants-artistes qui montent sur scène. Je suis également membre de l’équipe de soccer mixte de Division 3 des Condors depuis trois ans. »

Quelle a été ton expérience la plus mémorable au cégep?
« L’équipe de soccer mixte des Condors du Cégep Beauce-Appalaches a atteint la finale de la Conférence Nord-Est à deux reprises et la demi-finale une fois lors des trois années dont j’en ai fait partie. Cette expérience sportive m’a permis de développer de solides amitiés avec mes coéquipiers. »

Quel est ton conseil pour un étudiant international qui vient d’arriver au Québec?
« Il faut être constant dans le travail scolaire et ne pas prendre de retard. Le travail de toute la session est évalué. Ici, la note finale est une somme de réussite au cours de la session. Nous ne sommes pas seulement évalués sur un examen final. Je dirais également aux étudiants internationaux d’essayer de s’impliquer le plus possible dans la vie étudiante. »

Quelle est la plus grosse différence entre ton pays natal et le Québec?
« C’est certain que quelqu’un qui arrive du Cameroun vous dira que la météo est l’une des plus grosses différences. Mais lorsqu’on pousse plus loin, je dirais que c’est la façon d’enseigner. Il y a moins de distance entre les enseignants et les étudiants ici que chez nous. Les échanges sont plus faciles ici. On sent moins l’écart entre « le maître » et « l’élève ». »

As-tu eu « de la misère » avec des expressions québécoises ?
« J’avoue qu’on a dû m’expliquer ce que voulait dire le mot « pantoute »…
Et j’ai eu des difficultés avec l’utilisation du « là » comme lorsque les gens disaient « on fait ça là » au lieu de « on fait ça maintenant ». »

Ici, nous avons l’opportunité de faire une forte expérience de vie qui restera à jamais gravée dans nos mémoires!

Marie Ravelet, originaire de l'île de la Réunion

Étudiante en Comptabilité et gestion

« J’ai d’abord choisi le Cégep de La Pocatière pour sa réputation et son entreprise école en comptabilité et gestion. Mais quelle surprise d’y découvrir toute une expérience de vie, ainsi que des profs sensibles à ma réussite et soucieux de mon bien-être!

Au plan personnel, j’ai pu découvrir les beaux paysages canadiens, les grands espaces, la possibilité de voyages en Amériques, alors que tout est à portée de main. Quelques mois après mon arrivée, j’ai pu vivre mon premier Noël blanc, sous la neige! Une expérience magique! Ici, nous avons l’opportunité de faire une forte expérience de vie qui restera à jamais gravée dans nos mémoires!

Pour tous ceux qui veulent vivre cette aventure, un conseil : il ne faut pas s’enfermer durant l’hiver et il faut profiter des nombreuses activités que le Québec offre! »

Célia Alvarez, originaire de l'île de La Réunion

Étudiante en Intégration multimédia

« Partir vivre à l’étranger, lorsque l’on a vécu toute sa vie sur un petit bout de terre en plein océan Indien, n’est pas une décision facile. Pourtant, si le choix était à refaire, je n’hésiterais pas. La première année au Cégep de Matane, le fait d’avoir un nombre important de travaux m’a permis de ne pas trop penser à la douceur de La Réunion. Mais après un premier hiver au Québec, lorsque la neige se retire, il est agréable de voir à quel point les paysages du pays du sirop d’érable peuvent être aussi merveilleux. Bien sûr, ce n’est pas que la nature qui a pu me séduire, c’est tout un environnement. La population, la bonne humeur permanente, le fait de vivre quatre saisons, quatre états d’esprit, bref, changer de vie. Alors, si toi qui lis ce modeste texte, tu es en ce moment même en train de te questionner sur le fait de t’envoler : n’hésite pas. Un choix provoque toujours des surprises et qu’elles soient bonnes ou mauvaises, tu pourras toujours en tirer de l’expérience! »

Les activités d’intégration offertes par le cégep et la gentillesse des gens m’ont permis de me faire beaucoup d’amis et de m’intégrer très facilement.

Abdallah Anthoumani, originaire de l'île de la Réunion

Étudiant en Techniques d’aménagement et d’urbanisme

« Originaire de l’Ile de la Réunion, je suis arrivé au Québec en 2013 pour étudier en Techniques d’aménagement et d’urbanisme au Cégep de Jonquière.

Comme je n’étais jamais sorti de l’Ile de la Réunion, j’ai tout de suite été charmé par les grands espaces qu’offre le Saguenay. En arrivant, tout était nouveau et je n’avais pas de repères, mais les activités d’intégration offertes par le cégep et la gentillesse des gens m’ont permis de me faire beaucoup d’amis et de m’intégrer très facilement. Mon nouveau milieu de vie me fait penser à une grande famille que nous formons avec mes amis et enseignants.

Après mes études, je souhaite rester au Québec afin de poursuivre à l’université ou encore me trouver un emploi. Jamais je ne serai déçu de l’expérience que je vis au Québec. C’est vraiment une aventure formidable ! »

Copyright © 2017 Fédération des cégeps. Tous droits réservés.
Ce site est une réalisation de Spiria
 
S.v.p. faites un choix
 
D’où venez-vous ?
Guadeloupe
Île de la Réunion
France métropolitaine
Autre pays